Gondole
Blogue

Être préposée aux remontées au Massif

Tomber en amour encore plus avec la montagne? Oui, c’est possible.  Le Massif est un territoire unique qui rassemble et qui nous donne toujours plus envie de profiter de la nature. Faire partie de l'équipe du Massif, c'est le meilleur des deux mondes selon Lauranne Gagnon, préposée aux remontées mécaniques.

Lauranne Gagnon

Une passionnée de plein air

 Lauranne travaille au Massif depuis 4 ans maintenant, mais elle connaît le terrain de jeu qu’est la montagne depuis bien plus longtemps. Son amour des sports d'hiver a commencé à même les pentes de la montagne, où elle a appris à faire du ski et de la planche à neige dès ses 8 ans. Elle a même essayé le vélo de montagne cette saison. Le Massif, elle le connaît par cœur, comme sa maison.

Lauranne snow

Un fort sentiment d'appartenance

« J’ai vraiment un sentiment d’appartenance avec Le Massif. On se sent chez nous. Je reviens profiter de la montagne même dans mes journées de congé ».

Le fait de travailler à la montagne a tout simplement renforcé l’amour du plein air de Lauranne. « Le Massif m’a même fait changer d’opinion sur ma saison préférée », elle qui adore les activités d'hiver, l'été à la montagne la charme à coup sûr. Comme quoi travailler en nature a définitivement le pouvoir de nous faire apprécier le meilleur de chaque saison.

Remontée

L’effet de la montagne

Terminer sa journée en montagne, c’est repartir chez soi, la tête légère et bien oxygénée d’une journée au grand air. « J’arrive le matin et je suis de bonne humeur, mais je repars encore de bonne humeur et même parfois encore plus quand je termine ma journée. C’est vraiment un 2 pour 1 de pouvoir être payée pour être dehors quand tu adores ça. Les journées passent vraiment vite. », ajoute Lauranne.

« Madame sourire »

Lauranne soulève que les invités sont à la montagne, que ce soit en ski l’hiver ou à vélo l’été, sont toujours souriants. Les employés du Massif sont littéralement des marchands de bonheur pour ceux qui viennent s’amuser dehors. « En étant préposée aux remontées, tu jases avec plein de personnes qui sont en vacances, dont de l’international. Ils sont tous heureux d’être là et excités d’aller faire leur prochaine descente ». Lauranne aime également créer des liens avec les habitués de la montagne qui la salue par son nom ou l’appellent « Madame Sourire ». Lauranne, qui était auparavant gênée,  ajoute que « c’est facile de parler avec les gens parce qu’ils sont tout simplement contents, ça se fait naturellement ». 

Les principales responsabilités des préposés aux remontées mécaniques sont de s’assurer de la sécurité des personnes qui embarquent dans les remontées, mais également du bon fonctionnement des remontées. Ce sont les premiers qui vont signaler une problématique et en faire part au mécanicien. Ils sont aussi le premier employé à constater la joie dans les yeux des invités après leur descente ou juste avant de retourner dévaler la montagne. C'est une propagation de bonheur constante.

Des conditions adaptées à l’employé

« On a vraiment de bonnes conditions. On a une passe de saison pour profiter de la montagne, on peut bien s’équiper avec nos rabais à la boutique et surtout, on est écouté ». En tant qu’étudiante, Lauranne soulève l’importance d’avoir une bonne écoute des gestionnaires, d’avoir une flexibilité quant à ses horaires et une sécurité d'heures assurées. « Avec la montagne ouverte à l'année, c'est encore mieux parce que je n'ai pas besoin de me trouver un autre emploi durant l'été ». 
 

Pour travailler au Massif de Charlevoix selon Lauranne, ça prend de la jovialité, aimer faire des rencontres enrichissantes et être un·e mordu·e de plein air. Tu rejoins l'équipe?

Postuler